On peut également consulter pour explorer des questions centrales en lien avec notre existence: le sens de la vie ou l’absence de sens donné, la solitude existentielle, l’incertitude inhérente à la vie, l’inéluctabilité de la mort. La thérapie existentielle a été largement popularisée par le psychothérapeute et écrivain Irvin Yalom dont vous trouverez une phrase clé ci-dessous.

Propres à chaque individu, ces dimensions de l’existence offrent un cadre de pensée pour réfléchir à la posture que nous adoptons, dans notre vie, entre la sphère sociale et individuelle, publique et privée.

Ces questions peuvent apparaître parfois lorsque nous vivons des transitions de vie car nous devons prendre des décisions; par exemple lors d’un changement professionnel, une rupture affective, le décès d’un-e proche, une maladie grave ou/et chronique, etc.

 

« Ne pas s’emparer du cours de sa vie, c’est réduire l’existence à un simple accident » Irvin Yalom

 

« Dans cent ans, plus une seule de ces personnes – y compris moi – ne sera sur cette terre. Nous serons tous redevenus cendre ou poussière. A cette idée, je me sens bizarre. Tout ce qui m’entoure me semble éphémère, illusoire, prêt à disparaître dans un souffle de vent. J’écarte mes mains et les examine. Pourquoi est-ce que je me donne tout ce mal ? Pourquoi s’efforcer si désespérément de survivre ? » Haruki Murakami, « Kafka sur le rivage ».

 

Pour de plus amples informations sur le déroulement de la thérapie existentielle ou d’une consultation vous pouvez me contacter via ce formulaire

 

Remboursement

Les consultations menées par les psychologues psychothérapeutes indépendant-e-s sont prises en charge par certaines assurances complémentaires pour une partie des frais. Ainsi, je vous encourage à vous renseigner auprès de votre assurance complémentaire avant de démarrer le suivi.
La Fédération Suisse des Psychologues met à disposition un document d’information à l’adresse suivante: assurances